wrapper

Actu

  La balance commerciale de l’Algérie demeure fragilisée car elle dépend de la conjoncture internationale des matières premières, à l’export pour les hydrocarbures et à l’import pour les produits de base.  La courbe de la balance commerciale présente un profil similaire à celui des exportations, avec une chute accentuée pour les années 2015 et 2016, marquée par la baisse du baril de pétrole.


Le déficit de la balance commerciale de l’Algérie continu de s’accroitre de  5 % en 2016 à 17,8 milliards USD contre 17 milliards USD en 2015, confirmant la vulnérabilité de l’économie algérienne eu égard à la baisse des recettes des hydrocarbures, suite à la chute du prix du pétrole depuis  l’été 2014 jusqu'en 2016. Ainsi qu’à l’importance de la facture des importations, malgré une baisse de 10 %.

Après l’excédent de la balance commerciale durant des années consécutives,  l’augmentation de 5% durant l’année écoulée confirme la fragilité de celle-ci à toute contreperformance des exportations induite par la chute  des cours du pétrole conjuguée à une baisse modeste des importations et par une dépréciation de l’euro face au dollar.

Lire la suite...

 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 25 avril 2017
Plus dans cette catégorie : Accords Commerciaux (GZALE - UE ...) »

A propos d'ALGEX

  L'Agence Nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX), est un établissement public à caractère administratif – EPA, créée en 2004 par le décret exécutif n°04-174 du 12 juin 2004.             Lire plus...

Coopérations

Le Programme d’Appui à la mise en ...
 Les relations de l'UE avec l'Algérie ...