wrapper

Actu

La conférence nationale sur les enjeux de l’adhésion de l’Algérie à la zone de libre échange commercial africaine (ZELCAF), Présidée par le Ministre du Commerce, Monsieur Saïd DJELLAB, a eu lieu le lundi 06 octobre 2019 au Centre International des Convention à Alger, en présence de plusieurs ministres algériens, africains et des représentants d’institutions africaines, ainsi que des experts, des universitaires et des acteurs économiques nationaux et étrangers.

Par cette évènement d’ampleur international, l’Algérie se prépare au lancement effectif de l’accord portant création de la zone de libre échange commercial africain (ZLECAF) prévu en juillet 2020 à travers l’élaboration d’une stratégie nationale dédiée à l’intégration intra-africaine.

Cette Conférence s’inscrit dans la confirmation du rôle vital que l’Algérie joue dans la consolidation de son intégration économique sur le continent africain. Ainsi, plusieurs panels ont été organisés lors de cette conférence, leurs conclusions ont  aboutis à des recommandations ayant trait à la mise en place d'une feuille de route en prévision de l'établissement d'une stratégie nationale autour de la ZELCAF,  aux questions relatives aux enjeux de l'adhésion de l'Algérie à cette zone de libre-échange et au commerce intra-régional. D’une manière générale, les retombées de l’évolution des droits de douane, le degré final de protection et  les règles d’origine sont nécessaires à la mise en place de la Zone de libre-échange parce qu’elles définissent les produits admissibles au bénéfice du traitement préférentiel.

La question des obstacles aux exportations algériennes a été abordée lors de cette journée, les principaux constats sont relatifs au :
-    Manque de capacités productives ;
-    Manque  de diversification économique ;
-    Coûts de transports et à la problématique de la logistique.

Cet Accord commercial global permet la libre circulation des biens et des services entre les Etats membres de l’Union Africaine (UA) et à travers lequel s’effectuera l’échange d’investissement, des droits de la propriété intellectuelle et la politique de la concurrence, sans restrictions entre les pays membres de l’Union africaine (UA), en vue de renforcer le commerce intra-africain, suivant la logique gagnant-gagnant et l’intérêt mutuel.

L’accord portant création de la ZLECAF a été signée par 44 pays africains lors de son lancement en mars 2018 à Kigali (Rwanda), et est entré en vigueur le 30 mai 2019, et devrait être effectivement opérationnel à partir de juillet 2020.

Cet espace constitue un marché de 1,2 milliard de personnes et un potentiel commercial estimé à plus de 4 000 Milliards de dollars.
Toutefois, les flux commerciaux entre l’Algérie et l’Afrique durant les 7 premiers mois de l’année en cours, restent dominés par ceux avec les pays d’Afrique du Nord (Tunisie, Maroc, Egypte), à hauteur de plus de 80% des échanges avec l’ensemble du continent.

Néanmoins, l’Algérie s’est engagée dans la réalisation de plusieurs projets régionaux structurants, comme la route transsaharienne Alger-Lagos, les plateformes logistiques frontalières avec les pays du Maghreb et  de l’Afrique Sub-saharienne (Tindouf, Ain Guezam, Debdeb ….), le gazoduc reliant l’Algérie au Nigeria, l’autoroute Est–Ouest qui s’étend de la frontière

Tunisienne à la frontière Marocaine et enfin l’interconnexion du réseau électrique algérien avec ceux du Maroc et de la Tunisie.
Aussi, pour faire valoir le potentiel algérien à l’export, une exposition des produits algériens relevant de tous les secteurs économiques a été prévue du 8 au 10 octobre 2019 au niveau du Palais des Expositions de la  SAFEX à Alger.

A propos d'ALGEX

  L'Agence Nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX), est un établissement public à caractère administratif – EPA, créée en 2004 par le décret exécutif n°04-174 du 12 juin 2004.             Lire plus...

Coopérations

Le Programme d’Appui à la ...
Votre guide des règles et taxes ...
 Les relations de l'UE avec ...